Diagnostic capillaire : 8 choses à connaître avant de faire un lissage

Lissage brésilien ou tanin : 8 choses à connaître avant de se lancer !

Le rêve de beaucoup de femmes, c’est d’avoir les cheveux lisses comme des baguettes…

Et vous en faites sûrement partie, n’est-ce pas ? Cela est effectivement possible grâce au lissage des cheveux permanents.

Mais avant de vous lancer, il est important de se poser les bonnes questions.

On parle alors de diagnostique capillaire.

En optant pour un traitement capillaire sans un diagnostic capillaire approprié, vous risquez de causer des dommages à vos cheveux sur le long terme.

Test de porosité des cheveux, lissage brésilien, chute de cheveux… On vous dit tout !

Comprendre les différents lissages. 

En effet, faire un lissage des cheveux modifie la structure du cheveu.

Comme vous le savez, les cheveux contiennent de la kératine, une protéine naturelle.

Le lissage des cheveux peut nécessiter l’utilisation de certains produits chimiques.

Malheureusement, certains d’entre eux peuvent être dangereux, comme le fameux « formol ».

Plusieurs types de lissage de cheveux existent. Le plus utilisé est le lissage brésilien. 

Pour cela Univ’hair Cosmétic vous propose des alternatives avec des lissages SANS FORMOL ! Disponible sur notre site. Lissage Glossy gold, Le lissage Brésilien Rio Gloss Smooth, Lissage Tanin Perfect Tanino

Lorsque le lissage contient une grande quantité de formol, elle peut engendrer des symptômes graves tels que : 

  • Des picotements aux yeux ;
  • Des difficultés à respirer ;
  • Sensations de brûlure ;
  • Ulcères à la gorge et à la bouche ;
  • Maux de tête ;
  • Vomissements et des lésions oculaires…

Un diagnostic capillaire s’avère donc nécessaire pour éviter tout désagrément.

Ce produit chimique est aussi considéré comme cancérogène.

L’exposition chronique au formaldéhyde peut également causer des dommages généraux au système nerveux central.

Notamment une augmentation de la prévalence des maux de tête, la dépression, l’insomnie et l’altération de la dextérité 

Bref, même si cela ne concerne que les cheveux, au moindre contact avec la peau, les conséquences peuvent être dangereuses. 

Des dispositions sont donc à prendre avant de faire un lissage brésilien.

L’avis d’un dermatologue est un atout toujours précieux.

Telle est donc la première des choses à voir avant de vous lancer dans un lissage !

C’est pourquoi nous aimerions vous parler du diagnostic capillaire à effectuer avant tout lissage, afin de vous prévenir des risques qui peuvent y être liés.

Bien connaître sa nature de cheveu

Tout d’abord, qu’il s’agisse d’un lissage au tanin ou brésilien, il faut savoir que chaque types de cheveux ne donnera pas le même résultat, crépus, bouclés, très frisés, ondulés.

De ce fait, un diagnostic de cheveux est impératif.

Si vous avez des cheveux très crépus. Il ne faut pas s’attendre à un miracle à la première application.

Le résultat évolue au fur et à mesure des lissages effectués.

Si vous avez les cheveux très fins, tournez vous vers un lissage sans formol ( protéine de soie, caviar, tanin)

Test de porosité des cheveux

Mais qu’est-ce donc ce test ? Il fait partie intégrante du diagnostic capillaire que vous devez effectuer.

Par définition, la porosité est la capacité des cheveux à absorber l’eau. 

Trois types de porosité existent :

  • La porosité faible ;
  • La porosité moyenne (ou normale si vous voulez) ;
  • Et enfin la porosité élevée. 

L’idéal est d’avoir une porosité des cheveux moyenne.

Pour connaître la porosité de vos cheveux, il faut procéder à un test qui n’est pas compliqué.

Ce dernier est important, car il vous permet de faire un premier diagnostic capillaire.

Par la suite, vous saurez définir les routines capillaires les mieux adaptées à vos cheveux.

Comment faire un test de porosité des cheveux ? 

Comment réaliser le test de porosité : 

  • A température ambiante, déposez quelques mèches de cheveux dans un verre d’eau ;
  • Patientez ensuite 1 à 2 minutes. 

Résultat :

  • Vos cheveux ont une faible porosité s’ils restent à la surface ;
  • S’ils coulent lentement et s’arrêtent au milieu du verre, ils ont une porosité moyenne ;
  • S’ils coulent rapidement au fond du verre, ils ont une forte porosité.

En faisant un test de porosité des cheveux, vous pourrez donc identifier les soins idéaux, qui favorisent la nutrition, l’hydratation et la croissance de vos cheveux.

Porosité faible

Vos cheveux ont une porosité faible : En théorie c’est le type de cheveux le plus sain.

Selon un diagnostic de cheveux en général, ce cheveu est doux car ses cuticules sont fermées.

Cependant, cette caractéristique rend le cheveu difficile à coiffer.

Ces cheveux peuvent être excessivement lourds, d’autant plus qu’il est très difficile de choisir les bons traitements pour ces cheveux.

Préférez les shampoings clarifiants, les crèmes hydratantes pour cheveux ou encore des bains d’huiles légères (avocat, amande douce etc.).

Evitez les bains d’huiles excessives, ou encore les huiles « lourdes » (ricin, karité etc.)

Avec ce type de cheveux, il est préférable de ne pas faire de lissage dans l’immédiat.

Attendez au moins trois semaines, le temps de faire plusieurs shampoings clarifiants pour augmenter la porosité de vos cheveux. 

Porosité normale ou moyenne

Vos cheveux ont une porosité normale ou moyenne :

le plus souvent, un test de porosité des cheveux révèle un niveau de porosité moyenne chez la femme.

Ces cheveux ne présentent pas trop de dommages, en revanche, ils ne sont pas sains non plus.

Ces cheveux sont fragilisés suite à des traitements thermiques, des soins inadéquats, des maladies, des changements hormonaux, ou même des facteurs externes.

Ils sont susceptibles de friser à cause de l’humidité. Ils sont ondulés, et peuvent souffrir de pointes fourchues et de pellicules.

En outre, ces cheveux manquent d’hydratation et de substances nutritives essentielles.

Si le résultat de votre diagnostic capillaire révèle une porosité normale, pas de restriction spéciale dans ce cas.

Le plus important sera de suivre une certaine routine capillaire pour continuer à entretenir vos cheveux (masques, fortifiants etc.)

Attention tout de même à ne pas abuser des couleurs.

Avec ce type de cheveux, un lissage au tanin ou brésilien est envisageable.

Porosité élevée

Vos cheveux ont une porosité élevée :

Les cheveux à haute porosité sont extrêmement abîmés et secs.

Ce type de cheveux est le plus sensible aux dommages.

Vous pouvez facilement les distinguer par leurs pointes fourchues et leurs fragilités.

Ils sont généralement rugueux au toucher et manquent de brillance et de boucles.

La haute porosité concerne principalement les cheveux avec une boucle serrée et exigeante.

Ne vous découragez pas, vous utilisez sûrement trop de lissage, défrisage, couleurs etc.

Il faudra réapprendre à prendre soin de vos cheveux (masques, huiles végétales, soins hydratants, shampoings hydratants, poudres indiennes etc.)

Pour le lissage, il vaudrait donc mieux éviter d’en faire pendant un certain temps si votre diagnostic capillaire s’avère élevé en porosité.

Femmes enceintes et allaitantes

Vous vous demandez peut-être si un lissage brésilien enceinte est possible ?

En réalité, cela ne sera pas une bonne idée si celui-ci contient du formol, car le produit utilisé contient des composants chimiques qui peuvent affecter votre bébé.

Cela peut même provoquer une fausse couche.

Même si après un diagnostic capillaire, vos cheveux sont compatibles à un lissage brésilien naturel (on parle bien de naturel) évitez d’en faire quand même.

Tout du moins, c’est ce que nous vous conseillons chez Univ’hair Cosmetic.

Au lieu de faire un lissage brésilien enceinte, attendez d’avoir accouché si vous tenez vraiment à lisser vos cheveux.

Sinon en attendant vous pouvez toujours utiliser votre fer à lisser.

Les lissages brésiliens sans formol existent bien sûr, comme nous l’avions évoqué plus haut.

Ils sont sans danger pour la femme enceinte. Mais le mieux serait tout de même d’attendre votre accouchement.

Il en est de même pour l’allaitement, à partir du moment ou vous choisissez un lissage ou il n’y a pas de formol, il n’y a pas de danger.

Il est tout de même préférable de demander l’avis d’un professionnel de santé au préalable.

Cependant, chez Univ’hair cosmetic on reste tout de même sceptique et vous conseillons d’attendre la fin de votre allaitement.

En d’autres termes, et à partir du moment ou vous êtes enceinte ou allaitante, éviter de faire un lissage brésilien !

Pas de lissage brésilien pour les cheveux colorés ?

Si vous avez les cheveux colorés, il y a des précautions à prendre avant d’effectuer un lissage !

En effet, vos cheveux peuvent être sensibilisés.

Pour cela durant l’application, il faut diminuer la température du fer à lisser ( entre 160 et 180) et diminuer le nombre de  passages des plaques, afin d’éviter de les endommager

Le mieux est d’utiliser un lissage SANS FORMOL ou lissage au tanin.

Vous pouvez utiliser des soins thermolissant avant de passer les plaques, puis utiliser un sérum protecteur après votre lissage.

Conseil : Utiliser des colorations bio et sans ammoniaque.

Si vous souhaitez effectuer une coloration, il est préférable de la faire 2 semaines après votre lissage brésilien. 

Pas de lissage brésilien pour les personnes atteintes de psoriasis

Si vous êtes atteint de psoriasis au niveau des cheveux, évitez le lissage.

S’il contient du formol, il est évident que vous ne devez surtout pas faire de lissage.

Choisissez un sans formol, mais demandez vraiment conseil à votre dermatologue ou votre médecin.

Le cuir chevelu étant très sensible à cause du psoriasis.

Iil est possible de développer un « psoriasiforme » de type eczéma, situé principalement sur le cuir chevelu. 

Certaines personnes ont également développé des lésions de type eczéma sur le visage, le cou et le haut des bras à la suite d’un lissage brésilien.

Soyez donc sûre d’avoir un avis médical avant toute décision.

Parmi les autres symptômes signalés figure la chute de cheveux.

Les personnes souffrant de psoriasis se sont plaintes de la perte de grandes quantités de cheveux qui ont commencé à tomber à un rythme alarmant.

 Certaines ont également découvert des cloques à l’arrière de la tête !

Vous comprenez pourquoi il est important de faire un diagnostic capillaire ?

Cheveux fins et/ou blonds

Les cheveux fins et blonds, décolorés méchés sont des cheveux très sensibilisés.

Ainsi, il faut éviter les lissages brésiliens avec formol et se tourner sur des gammes sans formol avec un temps de pause qui n’excède pas 20 minutes.

Le mieux est de d’abord demander conseil à votre coiffeuse, ou spécialiste.

D’où l’intérêt encore une fois d’effectuer un diagnostic capillaire précis avant tout lissage. 

Chute de cheveux

Le diagnostic de cheveux va aussi être important en ce qui concerne la chute des cheveux.

Si vous avez les cheveux qui ont tendance à tomber rapidement, ou trop facilement… Mieux vaut éviter de faire un lissage !

En effet, lisser vos cheveux (tanin ou brésilien), peut provoquer des chutes de cheveux.

Et ce, même si le lissage est naturel et sans formol

Le soin au botox

Rassurez-vous ! Si après un diagnostic capillaire votre coiffeuse vous a conseillé de ne pas faire de lissage (au tanin ou brésilien), vous pouvez opter pour le soin au botox. 

Nombreux sont les avantages issus du soin capillaire au botox :

  • La chevelure devient facile à coiffer ;
  • Vos cheveux sont brillants
  • Les fibres sont renforcées ;
  • La chevelure est nourrie en profondeur et devient par la suite plus souple.

Le soin au botox est compatible pour tous les types de cheveux :

  • Ceux avec des pointes fourchues ;
  • Les cheveux très fins ;
  • Les cheveux non volumineux ;
  • Les cheveux abîmés par la chaleur ;
  • Les cheveux crépus, bouclés, frisés ;
  • Les cheveux blonds ;
  • Les cheveux colorés ou décolorés, défrisés.

De plus :

  • Le lissage brésilien détend la fibre pour lisser les cheveux, tandis que le botox la remplit. Il répare les cheveux abîmés ;
  • Le botox est riche en kératine, en acides aminés et en acides hyaluroniques.
  • Par conséquent, il renforce les cheveux et assure sa bonne hydratation. 

En Bref

Pour éviter les mauvaises surprises, il faut bien faire un diagnostic capillaire et s’informer.

Il est impératif de lire les notices d’utilisation, car chaque produit a son propre mode d’utilisation.

Et aussi d’utiliser du matériel professionnelle,

3 réflexions sur “Diagnostic capillaire : 8 choses à connaître avant de faire un lissage”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    Panier
    Retour haut de page